Frequently Asked Questions

Questions and answers with respect to the sale or purchase of a home.

Après avoir subi un effet de ressac en 2011, la demande sur le marché de la revente montréalais augmentera légèrement cette année, soutenue par le faible niveau des taux d’intérêt et la croissance modérée de l’emploi. Le volume de transactions MLS® s’établira donc à 42 400, une hausse de 5,0 % par rapport à l’an dernier. L’offre d’habitations existantes poursuivra son ascension et amènera les conditions du marché de la revente de plus en plus près de l’équilibre. L’activité sur le marché du neuf connaîtra quant à elle une baisse. La détente sur le marché de la revente sera le principal facteur qui limitera la demande d’habitations neuves. Au total, les mises en chantier se de moins qu’en 2011.

Quel est l'état actuel du marché d'habitation en 2012-2013?

Après avoir subi un effet de ressac en 2011, la demande sur le marché de la revente montréalais augmentera légèrement cette année, soutenue par le faible niveau des taux d’intérêt et la croissance modérée de l’emploi. Le volume de transactions MLS® s’établira donc à 42 400, une hausse de 5,0 % par rapport à l’an dernier. L’offre d’habitations existantes poursuivra son ascension et amènera les conditions du marché de la revente de plus en plus près de l’équilibre. L’activité sur le marché du neuf connaîtra quant à elle une baisse. La détente sur le marché de la revente sera le principal facteur qui limitera la demande d’habitations neuves. Au total, les mises en chantier se chiffreront à 20 500 unités, soit 9,8% de moins qu’en 2011.

* Société canadienne d'hypothèques et de logement.

Pourquoi ne pas inscrire une propriété à vendre à un prix supérieur à sa valeur marchande afin de conserver une marge de manoeuvre plus importante?

Depuis des années, nous avons fondé notre réputation sur la fixation dès le départ de prix de vente justes, basés sur les attraits de la propriété par rapport au marché et sur le prix des propriétés comparables vendues dans le secteur. Un prix de vente trop élevé détourne l'intérêt des acheteurs potentiels, très informés des conditions du marché grâce à Internet, allonge le cycle de vente et, en fin de compte, fait baisser le prix de vente de la propriété.

Par ailleurs, le marché immobilier d'aujourd'hui peut être qualifié d'équilibré. Dans ce contexte, il est d'autant plus important de fixer un prix juste dès la mise en marché de la propriété et de s'assurant ainsi qu'elle se démarque, qu'elle attire plus de visiteurs et possiblement qu'elle reçoive plus d'une offre d'achat. L'intérêt des acheteurs se manifeste le plus souvent au moment de la mise en marché de la propriété et s'estompe après quelques semaines.

Comment maximiser les chances de vendre une propriété lors des visites?

Avant de mettre en vente votre propriété, il est important de discuter de certains aspects avec votre courtier immobilier afin de maximiser vos chances de réussite. Voici quelques conseils:

  • Nettoyez en profondeur votre propriété, à l'extérieur comme à l'intérieur. Rangez-la soigneusement et veillez à la dépersonnaliser afin que les acheteurs puissent s'imaginer l'habiter.
  • Réparez tout bris, toute fissure ou tout cerne d'eau. Ces taches peuvent inciter les acheteurs ou les inspecteurs à vérifier des problèmes résolus depuis déjà fort longtemps.
  • Évitez les odeurs, particulièrement celles associées aux animaux domestiques et à la cigarette.
  • Nettoyez toutes les fenêtres.
  • Assurez une belle luminosité intérieure en ouvrant le plus possible les stores et les rideaux. Vérifiez l'éclairage de la maison et assurez-vous d'un éclairage optimal en réglant les contrôles au maximum. Remplacez les ampoules défectueuses.
  • Laissez suffisamment d'espace pour que les visiteurs puissent aisément essuyer leurs chaussures. Un vestibule fonctionnel peut être un critère pour certains acheteurs.
  • Durant les mois d'été, veuillez vous assurer que votre maison est d'une température confortable.
  • Profitez de cette opportunité pour quitter les lieux ou rester à l'écart afin de faciliter la visite.

Quels sont les risques encourus par les propriétaires désireux de vendre eux-mêmes leur propriété?

Il s'avère très difficile pour un particulier d'établir le prix de vente de sa propriété, en raison de l'inaccessibilité des fiches comparatives des autres propriétés vendues dans son secteur. En plus du type et de l'apparence extérieure d'une habitation, le prix de vente doit tenir compte d'autres facteurs tout aussi importants, comme les revêtements, les planchers, la conception intérieure, etc. De plus, il est impossible pour un vendeur de déterminer à l'avance si les acheteurs qui se présenteront chez lui obtiendront ou non le prêt hypothécaire souhaité. En outre, du point de vue de l'acheteur, le vendeur ne possède aucunement la crédibilité et l'impartialité d'un courtier immobilier. Les négociations s'avèrent donc généralement fort complexes et ardues.